samedi 6 septembre 2014

Sur les chemins du présent

Texte et photos: Danièle Miny - tous droits réservés


Sortons de l'autoroute, direction rue Notre-Dame, quelques kilomètres avant Trois-Rivères, à Baie Jolie qui porte très bien son prénom, ou Pointe-du-Lac.

Après avoir fait une halte auparavant à Sainte-Geneviève-de-Berthier où j'ai acheté du raisin maison: http://www.ventmaudit.com/, que j'ai dégusté sur une des tables à pique-nique de Baie Jolie. Une dame est venue s'asseoir à ma table. Doucement, elle a sorti de son sac, des oiseaux qu'elle continuait à sculpter dans le bois. Charmante dame d'un bel âge qui se promenait en petite décapotable, elle ressemblait à un personnage de livre romantique, habillée de jolie dentelle. On a commencé à converser. Ce fut bien agréable. Après avoir terminé mon repas que j'avais soigneusement préparé avant le départ, je repris la route. Quelques kilomètres plus tard, pas loin en fait, des cerfs-volants virevoltaient au-dessus de l'immensité du fleuve qui sépare les deux rives, une véritable mer. Quelques photos prises trop rapidement, sans vérifier l'ouverture, mais souvenirs d'un moment magique

Je continuais ma route. Je me suis arrêtée à Trois-Rivières et le hasard a fait que j'ai rencontré un ami avec qui je suis allée déguster un cornet de crème glacée; miam, moi chocolat et lui «butterscotch». Quelques minutes plus tard, je repartais après avoir donné la chance à mon Bisou d'arroser quelques arbres et engraisser la terre, je passe les détails!

En direction de Québec, je pensais à mon souper et je me disais que j'aimerais manger un bon fromage, celui que maintenant au Québec on peut retrouver de grande qualité dans les magasins-producteurs de fromage. Et comme je disais, demandez et vous recevrez, sur le Chemin du Roy, en sortant du pont qui semble se diriger tout droit dans la fabuleuse architecture, une église impressionnante au milieu de la campagne, je suis passée devant cette entreprise, fabricant de fromage artisanal, de Saint-Anne-de-la-Pérade, vous savez là où l'on pêche les petits poissons des chenaux, la Fromagerie Pichet: http://www.fromageriefxpichet.com/. Un petit morceau, car j'ignore quelles distances je vais parcourir et je ne veux pas que mon fromage suinte avec la chaleur qu'il fait actuellement. J'ai vu des bouteilles qui m'ont attirées car elles ressemblaient à des bouteilles de champagne… mais c'est un genre de cidre très pétillant, bu très frais, un véritable délice. La commerçante m'a d'ailleurs suggéré d'en prendre une dans le frigidaire: j'ai opté pour la poire; sur la bouteille, j'y ai lu que c'était de la pomme aromatisée à la poire, excellent!

J'ai trouvé une petite halte qui surplombait le fleuve, je crois Donnacona: http://www.villededonnacona.com/ . Dans la pure nature, j'ai donc dégusté mon fromage avec la bouteille de cidre pétillant à souhait. Et Bisou a pu se détendre, souper lui aussi de croquettes moins alléchantes que mon repas, mais partage oblige, je lui ai donné un morceau de mon fromage, il s'en est pourléché les babines.

On reprend la route, destination Québec. Près de la gare, cachée par les arbres, j'ai trouvé une place pour me stationner, non loin du Marché public que j'aime fréquenté quand je passe à Québec. Puis, en route vers les Grands voiliers. Les voiles rangées, malgré tout, c'est impressionnant de voir que de tels embarcations qui semblent fragiles malgré leurs mâts imposants ont un jour traversé l'Atlantique à la découverte des Indes, mais en fait ce fut celle du Canada. Justement, je parlais avec un couple de visiteurs qui eux aussi s'extasiaient devant telle beauté, telle force et une histoire que nous partageons d'un côté et de l'autre de l'Atlantique.

Un immense beau bateau très moderne attirait aussi l'oeil des curieux et certainement envieux… quelle belle ligne. Quand je vois d'aussi belles oeuvres, je pense aux personnes qui ont dessiné ce bateau et surtout à ceux et celles qui ont eu le génie de tout assembler, tout peaufiner dans les moindres détails pour fabriquer une telle oeuvre qui vogue sur les mers emportant en son bord des gens en moyens d'en être propriétaires.

Le soir où j'y étais, l'exposition n'était pas encore ouverte; alors, une barrière psychologique et une barrière tout court, nous empêchaient de monter à bord pour visiter les voiliers. On aurait dit une vitrine à ciel ouvert où: regarder mais ne pas toucher.

Québec en fond de scène resplendissait de mille feux. À ce propos, Québec devient une très belle ville dynamique, vieux Québec et les nouvelles constructions lui donnent un nouveau cachet, un cachet de prospérité, de fierté, de modernisme mélangés à son passé historique. Dire que Québec est très belle, c'est un euphémisme, elle a toujours été très belle comme ville nord-américaine, un bijou francophone serti dans un écrin d'Amérique du Nord, une beauté réelle que je ne cesse d'admirer et d'apprécier.

Trève de mots, allons-y en images.

À la sortie du Château Frontenac, plusieurs calèches vers une petite visite guidée de Québec, ici près de la Place Dufferin: http://fr.wikipedia.org/wiki/Terrasse_Dufferin (Photo: Danièle Miny)

Les cerfs-volants de Pointe-du-Lac (Photo: Danièle Miny)

(Photo: Danièle Miny)
Église Sainte-Anne, Sainte-Anne-de-la-Pérade. (Photo: Danièle Miny)

Fromagerie Fx Pichet (Photo: Danièle Miny)

(Photo: Danièle Miny)

Gare de Québec. (Photo: Danièle Miny)

Gare de Québec, près du Port. (Photo: Danièle Miny)


Modernisme et histoire se marient bien. (Photo: Danièle Miny)

Elle sculpte des oiseaux sur du tilleul, près du fleuve. (Photo: Danièle Miny)

Party avec les notables avant l'ouverture officielle des Grands Voiliers… enfin j'imagine. (Photo: Danièle Miny)

Une petite section du grand port de Québec. (Photo: Danièle Miny)

La Ville de Québec, une partie, éblouissante à la brunante. (Photo: Danièle Miny)

Du raison du Québec, de Sainte-Geneviève-de-Berthier, sucré à souhait. (Photo: Danièle Miny)

Quelle élégance, quelle ligne… à faire rêver d'y voguer. (Photo: Danièle Miny)

L'arrière de ce majestueux bateau qui a mouillé dans les eaux du port de Québec, près des voiliers d'une autre époque. (Photo: Danièle Miny)

(Photo: Danièle Miny)

(Photo: Danièle Miny)

(Photo: Danièle Miny)

Mâts un jour, mâts toujours. (Photo: Danièle Miny)


(Photo: Danièle Miny)





Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Bonjour
La Plume visiteuse vous remercie de votre intérêt pour le contenu de son blog. N'hésitez pas à m'envoyer vos commentaires et vos suggestions:
danieleminy@hotmail.com

Mon village: Maskinongé

 Texte et photos Danièle Miny Il y a cinq ans, je m'installais à la campagne. Je m'y suis trouvée une maison quasi centenaire où il ...