lundi 6 septembre 2010

Suzanne et le marathon de Montréal


MADE IT... je l'ai fait!

En fin de semaine, à Montréal, Suzanne Sauvé-Hiron a participé au Marathon de Montréal. «C'était le demi-marathon auquel j'ai participé. Un défi, que mon fils et moi nous nous étions lancé, à Noël dernier». Suzanne habite à Ottawa. Un marathon ne s'improvise pas. Donc Suzanne et son fils se sont entraînés toute l'année: «Nous avons d'abord fait nos classes ensemble pour participer au 10 km à Ottawa, en mai dernier. Jean-Philippe est comptable; alors l'entraînement sérieux laisse plutôt la place aux impôts et au boulot. Donc le demi-marathon de Montréal était tout indiqué pour le temps de l'année et le plaisir de s'entraîner pendant l'été»

La mère et le fils ont donc pris le départ du demi-marathon avec des objets différents; lui, le faire en moins de 2h (il l'a réalisé en 1h58; et pour la mère, le finir, c'était déjà un bel objectif, entre 2h30 et 2h45 (elle a atteint son objectif: 2h37).

Les gens qu'elles aiment dans les oreilles...


Suzanne ne cache pas les difficultés rencontrées: «Courir 21 kilomètres, ce n'est pas toujours facile, particulièrement monter les côtes! J'écoutais de la musique qui me rappelait les gens que j'aime. Chaque «toune», chanson m'inspirait un souvenir de mon petit-fils Christophe; de mon autre fils Pascal, de ma visite au Québec, de mon chum (ami) de l'Alberta et je me projetais dans une zone de grande sérénité. En plus, courir Montréal c'est inexplicable: mes racines, mon chez moi... Entrer au Stade olympique de Montréal est un moment inoubliable qui me donne encore des frissons, juste à y penser.»

Même si ses muscles ont un peu raidis, je le referais sans hésiter!

Les photos ont été prises par le mari de Suzanne, Brad Hiron, fier probablement des performances de deux membres de sa famille. Bravo Suzanne.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Bonjour
La Plume visiteuse vous remercie de votre intérêt pour le contenu de son blog. N'hésitez pas à m'envoyer vos commentaires et vos suggestions:
danieleminy@hotmail.com

Mon village: Maskinongé

 Texte et photos Danièle Miny Il y a cinq ans, je m'installais à la campagne. Je m'y suis trouvée une maison quasi centenaire où il ...