vendredi 23 septembre 2016

Aimer servir et cuisiner au Collège Laflèche de Trois-Rivières

 par Danièle Miny

Une découverte! Il en existe ailleurs, mais la curiosité de La Plume visiteuse l'a dirigée vers le Collège Laflèche de Trois-Rivières.


Situé au 1687, boulevard du Carmel à Carmel,
au nord de l'autoroute 40, en traversant Trois-Rivières. (Photo: D. Miny)
L'objectif: découvrir les talents des étudiants et étudiantes inscrits en Gestion hôtelière et de restauration au DEC de trois ans unique au Québec qui combine: Gestion hôtelière et gestion d'un établissement de restauration

Ce collège privé de Trois-Rivières forme notamment des futurs cuisiniers, chefs cuisiniers, restaurateurs, hôteliers, etc., et ce depuis une vingtaine d'années pour cette option académique.

L'apprentissage n'est pas tout, le restaurant pédagogique L'Escarbille est la mise en pratique des acquis en cuisine et en cours. La Plume visiteuse a voulu vivre cette expérience, ce vendredi 23 septembre 2016. Une réservation par courriel au professeur Stéphane Denis, et c'était parti! 

Un tour sur la page Internet de L'Escarbille
Le restaurant est ouvert au public le mercredi et le vendredi. Le menu est en ligne. Réservez votre place!
Ici la page Internet de ce restaurant: http://www.clafleche.qc.ca/le-lafleche/lescarbille/



14 étudiants, 8 huit en cuisine et 6 en salle
C'est le professeur Stéphane Denis qui accueille les clients à l'entrée du restaurant. En même temps, il forme ses élèves à la caisse. Toutes les étapes de la gestion d'un restaurant ont leur importance. Puis, il a dirigé La Plume visiteuse vers une table bien située pour le petit reportage du jour.


Professeur Stéphane Denis.


Fanny fut la serveuse habillée de pied en cape comme une serveuse de grand restaurant attirée à La Plume visiteuse.

Le menu est varié pour ce vendredi. Mettons-nous l'eau à la bouche avant de commander:

Crème de tomates et olives; sandwich aux légumes grillés et féta; salade repas: poulet aux fruits et cari; filet de truite aux câpres; comme dessert avec café, une tarte Tatin.

Tout semble alléchant! Quoi choisir pour cette première sortie à L'Escarbille. Allez, c'est vendredi, un poisson, mais avant la soupe:

En entrée: crème de tomates et olives.

Passons ensuite au plat principal: un filet de truite avec des câpres. La cuisson d'un poisson, c'est toujours délicat; il ne faut pas qu'il soit trop cuit, car alors il est sec! Les étudiants de première année commencent très bien, car la cuisson était bonne. Riz et petits légumes frais en accompagnement croquants: bons! 

Filet de truite avec câpres


Évidemment le dessert! Pas facile non plus cette fameuse recette de Tarte Tatin. Elle était surmontée d'une petite boule de crème glacée: un véritable délice. Fraîcheur et bon goût. Voici la recette de la tarte si jamais... surtout que c'est le temps des pommes: Tatin. L'histoire derrière cette tarte est aussi intéressante à découvrir.

Tarte Tatin


Une belle équipe
La Plume visiteuse n'a pas voulu ouvrir la porte de la cuisine, après tout on n'entre pas dans une salle de classe en pleine formation; il faut que les étudiants restent concentrés! Par ailleurs, à la fin du repas, quand tous les clients sont partis satisfaits, une photo du groupe de serveurs et serveuses pour la postérité.

De gauche à droite, leur première année et des rêves plein la tête, Karen, Catherine, Christophe, le prof' Stéphane Denis, Fanny qui a très bien rempli son rôle de serveuse à la table de La Plume visiteuse, comme les autres pour les autres clients, Laurie et Nicolas. (Photo: La Plume visiteuse)

Vins et bières
Les clients peuvent déguster de bons vins; un nom de bière à retenir vu son originalité, et probablement son bon goût, rosée, blonde, blanche ou rousse: Dieu du ciel!

Pour emporter
Vous voulez continuer l'expérience chez vous: des petits plats à emporter; vendredi 23 septembre: crème de carottes, salade de poulet style grec, petits biscuits, plats congelés: crème de poireaux, saumon au vin rouge et sauté de boeuf... à des prix incroyables, pas plus de 3$, et 1,50$ la soupe...

Ici petits biscuits et sablés. (Photo: D. Miny)

C'est une expérience à vivre
En écrivant cet article, La Plume visiteuse continuait, plusieurs heures après le repas, à se rappeler en bouche, les saveurs dégustées. L'accueil et déjà le professionnalisme sont prometteurs d'un bel avenir pour ces jeunes.

Repas gastronomique
Il paraît qu'en 2017, il y aura une «table gastronomique», style des aliments flambés près de votre table. Assurément que La Plume visiteuse réservera une place.

N'hésitez pas à partager cet article. Encourageons la jeunesse qui aime servir et cuisiner!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Bonjour
La Plume visiteuse vous remercie de votre intérêt pour le contenu de son blog. N'hésitez pas à m'envoyer vos commentaires et vos suggestions:
danieleminy@hotmail.com

Mon village: Maskinongé

 Texte et photos Danièle Miny Il y a cinq ans, je m'installais à la campagne. Je m'y suis trouvée une maison quasi centenaire où il ...