mercredi 5 novembre 2014

Une recherche intérieure pour François-René Despatis L'Écuyer

Texte, photos et vidéos

Son atelier semble solidement bien attaché à sa terre natale, Terrebonne. Il est planté près des flots rapides de la Rivière-des-Mille-Îles, comme l'artiste qui s'inspire de la nature, des images et de ses réflexions intérieures profondes.

La Plume visiteuse a pénétré dans son monde de création. Le poète est fier du livre de poésies qu'il vient de publier à compte d'auteur. La première vidéo réalisée par La Plume visiteuse porte sur ce sujet.

Les points de vente pour se procurer l'oeuvre de cet artiste:

Monde à vie
Librairie Lulu
La Revue de Terrebonne
etc...

Visitez son site: www.francoisrene.com
 

PERSPECTIVES DE L'INDÉFINISSABLE
recueil de poésies de François-René Despatis L'Écuyer
francoisrene from La Plume visiteuse on Vimeo.


L'artiste explore
François-René Despatis L'Écuyer a intégré les principes de la composition des éléments qu'il choisit pour créer des oeuvres uniques. Ainsi, il peut mieux maîtriser ses thèmes sur toiles. Il épure pour mieux trouver l'essence même des couleurs et des produits qu'il utilise pour peindre.

Ici, il explique...
francoisrene2 from La Plume visiteuse on Vimeo.

«Rien n'est statique»,
dira François-René en parlant de ses oeuvres.
francoisrene3 from La Plume visiteuse on Vimeo.

«Essayez de dessiner l'amour...»,
lance François-René Despatis L'Écuyer.
francoisrene4 from La Plume visiteuse on Vimeo.

Conclusion
Cette page sur cet artiste de Terrebonne se termine sur cette question universelle et qui y répondra: «Essayez de dessiner l'amour...?»

La Plume visiteuse remercie François-René de l'avoir bien accueillie. Délicieux le cidre qui accompagna nos discussions avant d'entamer cette entrevue qui marquera les esprits libres.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Bonjour
La Plume visiteuse vous remercie de votre intérêt pour le contenu de son blog. N'hésitez pas à m'envoyer vos commentaires et vos suggestions:
danieleminy@hotmail.com

Mon village: Maskinongé

 Texte et photos Danièle Miny Il y a cinq ans, je m'installais à la campagne. Je m'y suis trouvée une maison quasi centenaire où il ...