jeudi 28 octobre 2010

Un champignon qui vaut de l'or

Yarchagumba
Séparer le bon grain de l'ivraie
Je regardais une émission Envoyé Spécial; leurs émissions sont toujours très intéressantes: il était question cette fois de champignon: une chenille qui se transforme en champignon lorsque, après sa mort, elle sèche! Le Yarchagumba.

Des familles pauvres vont à quelque 5000 mètres, dans l'Hymalaya, une fois par année, je crois, pour les extraire de la terre; parfois, des intempéries ne laissent pas à certaines personnes d'échapper à la fatalité. Ce champignon serait de «l'or» selon la médecine naturelle chinoise. Ces gens y vont pour gagner un peu d'argent pour nourrir leurs enfants et leur permettre d'aller à l'école, et se font probablement rouler sur le prix pour chacun des petits champignons offert par des revendeurs qui eux quintupleront ce prix auprès de leurs acheteurs potentiels.

Mais évidemment, dans des laboratoires, on essaie de reproduire chimiquement les mêmes propriétés naturelles! Mais, toujours reproduire ce que fait si bien la nature... ça va finir par rendre la terre stérile, à mon avis et créer de plus en plus de pauvreté... mais qui suis-je pour en juger?

Mais Georges Halpern, un scientifique vous informera mieux! Il semble très près de la vie, de la nature et des gens!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Bonjour
La Plume visiteuse vous remercie de votre intérêt pour le contenu de son blog. N'hésitez pas à m'envoyer vos commentaires et vos suggestions:
danieleminy@hotmail.com

Mon village: Maskinongé

 Texte et photos Danièle Miny Il y a cinq ans, je m'installais à la campagne. Je m'y suis trouvée une maison quasi centenaire où il ...