lundi 14 juillet 2014

Au Moulin Bleu




Le soleil était au rendez-vous aujourd'hui, ainsi que la chaleur! Il n'en fallait pas plus pour me diriger vers Saint-Rock-de-l'Achigan. Destination: Au Moulin Bleu.

Après m'être perdue, je finis, grâce au téléphone cellulaire, par rejoindre un des propriétaires, Lucie Lebeau qui m'a gentiment donné la route à suivre. Un monsieur en chaise roulante motorisée sur la route de la campagne, seul, a été la personne providentielle pour trouver enfin ce fameux moulin.

Moulin bleu - Photo: Danièle Miny - juillet 2014


Je stationne ma voiture devant une petite maison bien fleurie. Je descends et me dirige vers un petit bâtiment, le pti mag, le magasin du Moulin Bleu. Je commence à prendre des photos, quand soudain, une dame, derrière une porte vitrée apparaît avec un large sourire et aussi un petit point d'interrogation. Qui suis-je? J'ai répondu de suite à ce point qui brillait sur son front. «Je vous ai téléphoné toute à l'heure». Le contact venait de se faire.

Madame Lucie Lebeau a volontiers accepté de me faire entrer dans le moulin. J'étais ébahie, contente, émerveillée. On sentait l'odeur de la farine moulue. Une odeur familière pour moi. Je suis née, comme je le dis souvent, entre deux fournées de pain!

La belle histoire. Le Moulin Bleu a quelque 150 ans. Les travaux ne semblent n'avoir jamais cessé pour préserver ce patrimoine familial et municipal. Saint-Roch-de-l'Achigan possède ce joyau niché au coeur de sa campagne immense, verdoyante et fleurie.

Une employée, probablement une des trois employés étudiants, remplissait des boîtes, des sacs de farine. Plusieurs grandes chaînes d'épicerie du Québec achètent les produits du Moulin Bleu. «Notre spécialité: la farine de sarrasin», entre autres, dira madame Lucie. Le sarrasin est également appelé le blé noir.

J'avais l'impression de me retrouver dans un labyrinthe en hauteur. Les étages tout en bois où les grains de sarrasin, de blé et autres, descendent par des traverses, toujours en bois, en forme de boîtes, vers l'étage où ils seront broyés par la meule qui a quelque cent cinquante ans… des nouvelles meules, moins vieilles - une trentaine d'années - ont été ajoutés au fil des ans et au fil des agrandissements du moulin, afin de suivre l'évolution de la production.




Grains de sarrasin - Photo: Danièle Miny - juillet 2014


Meule de quelque 150 ans - Photo: Danièle Miny - juillet 2014








Ci-haut, les meules plus jeunes (une trentaine d'années)  - Photo: Danièle Miny - juillet 2014

Soudain, un grand monsieur sorti d'une page de livre d'histoire est apparu. Le propriétaire, Sylvain Lafortune, l'homme qui perdure la tradition familiale, continue de nous parler de sa meunerie avec passion. 

Sylvain Lafortune, propriétaire du Moulin Bleu et sa compagne depuis des décennies, Lucie Lebeau.
Photo: Danièle Miny - juillet 2014


La petite histoire du Moulin Bleu décrite dans un feuillet que Lucie m'a remis. Ma visite fut très appréciée et les propriétaires ont été très accueillants. Cette meunerie fréquentée par le passé, comme la tradition le voulait, par des gens de la région qui venaient faire moudre leur grain, reçoit maintenant des groupes qui découvrent les lieux et apprennent comment, du petit grain, la farine se retrouve sur les tablettes des magasins et ensuite dans nos armoires. 



Lucie Lebeau dans le p'ti mag, le magasin de la meunerie - Photo: Danièle Miny - juillet 2014.

La petite histoire

Le revêtement extérieur du Moulin Bleu est rouge, d'où vient donc l'appellation donnée à la meunerie de Saint-Roch-l'Achigan, son propriétaire cherche encore à le savoir.

Farines moulues sur meules de pierre par des artisans, le Moulin Bleu est un des fleurons de la région Lanaudière, assis sur la rive de la petite rivière Saint-Esprit.
Sylvain Lafortune , Lucie Lebeau, et la petite rivière Saint-Esprit. Photo: Danièle Miny - juillet 2014

Rivière sur laquelle est assis le Moulin Bleu… plus loin, une chute (des rapides).  Photo: Danièle Miny - juillet 2014.



Il fut construit au milieu du siècle dernier. Dans les années 1960, monsieur Ange-Albert Lafortune en fît l'acquisition. Le meunier actuel, Sylvain Lafortune, est le fils de ce dernier.

Jusqu'en 1977, la rivière fournissait la force motrice nécessaire pour tourner les meules de pierre. Les moteurs électriques ont pris la relève des rouages qui dorment sous le moulin, bercés par le bruit des chute du barrage. Les turbines ont laissé la place aux moteurs mais la meule tourne toujours dans un ronronnement rassurant au coeur du moulin.

Si le moulin est demeuré en opération, c'est grâce au goût traditionnel des Québécois pour les bonnes galettes de sarrasin.

Bien s'alimenter est devenu une priorité pour plusieurs. Nos farines sont moulues en utilisant un procédé unique. Nous produisons des farines entières en n'utilisant ni agent chimique ou additif, simplement des grains entiers moulus en farines fraîches.

Nos grains proviennent du Québec. Ils sont soigneusement choisis. Chaque lot étant classé et séché ici même.

Pour de plus amples renseignements:
Meunerie Au Moulin Bleu
420, route 341
St-Roch-de l'Achigan
J0K 3H0
tél: 450 588-2660
télécopieur: 450 588-4071
 (informations extraites du feuillet du Au Moulin Bleu).


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Bonjour
La Plume visiteuse vous remercie de votre intérêt pour le contenu de son blog. N'hésitez pas à m'envoyer vos commentaires et vos suggestions:
danieleminy@hotmail.com

Mon village: Maskinongé

 Texte et photos Danièle Miny Il y a cinq ans, je m'installais à la campagne. Je m'y suis trouvée une maison quasi centenaire où il ...