vendredi 19 décembre 2014

Pascale Leblanc, une voix


Texte, photos et vidéos- tous droits réservés

Pascale Leblanc, auteur-compositeur-interprète, est une personne très accueillante et généreuse. En effet, à quelques heures de Noël et de sa participation à une guignolée, elle a accepté de faire une entrevue-vidéo chez elle, avec la Plume visiteuse ravie. Une entrevue spontanée, très conviviale.

Elle commence par chanter un titre de son nouvel album et enchaîne avec l'entrevue, et une autre chanson sur ce qui peut arriver à tout le monde. Un moment fabuleux à Mascouche! La Plume a plein de soleil dans les oreilles et une mélodie qui tourne en boucle dans la tête. Joyeux Noël!


Pascale Leblanc, auteur-compositeur-interprèete, nous accueille chez elle. (Photo: Danièle Miny)

                                                                                               Pascale Leblanc 5 from La Plume visiteuse on Vimeo.


En français et en créole
Pascale Leblanc, ses compositions sont-elles uniquement en créole? Sa chanson Le doute... pas de doute, vous l'avez entendu précédemment... 

                                                                                              Pascale Leblanc 4 from La Plume visiteuse on Vimeo.


Petit Papa Noël en créole
Pascale Leblanc ne trouvait pas le texte de cette chanson en créole; elle l'a donc traduit et voici la version qu'elle chantera aujourd'hui le 19 décembre, à Montréal, lors d'une guignolée.

                                                                         Pascale Leblanc 3 from La Plume visiteuse on Vimeo.

Site: SOCAN 
Page d'artiste: Facebook
Site: bandcamp 

jeudi 18 décembre 2014

J'ai vu le Père Noël à Boucherville

Texte et vidéo -Danièle Miny


En discussion avec un client, je lui dis.... «Hein... je suis fatiguée, je viens de voir le Père Noël dans le restaurant».

Évidemment mon client s'est posé des questions et on a continué à discuter.

Soudain, le Père Noël arrive près de nous. En attendant la nuit de Noël, il s'est arrêté dans un resto bien connu. Impossible de ne pas lui parler... et c'est lui qui posait les questions...

JOYEUX NOËL...  et continuons à croire au Père Noël... belle magie, pour les petits et les grands...

Un bien gentil Père Noël qui a accepté de poser pour La Plume visiteuse. (Photo: Danièle Miny)
                                                                                  Père Noël chez Tim Horton from La Plume visiteuse on Vimeo.

mercredi 17 décembre 2014

Dîner des Fêtes pour OFÉMININ de la Chambre de Commerce et d'Industrie Les Moulins

Texte, photos et vidéos

Le Père Noël (qui est caché derrière la barbe blanche?) et Caroline Favreau (alias la Fée des étoiles et dg de OFéminin, Caroline Favreau).  Photo: Danièle Miny

De nombreuses femmes d'affaires ont répondu à l'appel de l'équipe de OFéminin, le mercredi 17 décembre 2014 à participer au dîner mensuel qui a pris des allures de fêtes de famille. La Fée des étoiles  (alias la dg de OFéminin) et le Père Noël (alias une personnalité connue... La Plume laisse La Chambre de dévoiler le nom de celle-ci, personne généreuse et d'affaires).

Des cadeaux «chaise musicale»

Il y avait l'effervescence de se retrouver, de rencontrer de nouveaux visages, OFéminin semble maintenant ratisser large, car des femmes d'affaires de Repentigny étaient parmi les convives. «Des câlins» pour souhaiter de joyeux moments pour la période des fêtes de fin d'année (Noël et Jour de l'An). Toutes ont levé leur verre de vin blanc, rouge, d'eau ou de limonade pour se congratuler de tous les efforts mis durant l'année pour se faire une place au soleil sur le marché de l'économie régionale, nationale et probablement pour certaines, internationale.

Un esprit d'équipe

Une tablée digne des grands châteaux où tout le monde était réuni, parlait, faisait du réseautage, autour d'une table qui faisait plusieurs mètres ou pieds de long. Le restaurant/bar Windsor Hyper Bar & Grill

Solidarité avec un potier de Rawdon: André Lacroix

Source: Facebook

Un vent de solidarité avec le potier André Lacroix 




Un grand malheur vient de frapper L’atelier de poterie de Rawdon. La nuit dernière, le bâtiment a été ravagé par les flammes. Au matin du 16 décembre, il ne reste plus que ruines et décombres. Animé et porté par André Lacroix, cet espace de création unique est bien plus qu'un simple lieu physique! Pour de nombreuses personnes, il s’agit aussi d’un lieu de ressourcement où la démarche artistique rejoint un idéal de vie. Dans pareilles circonstances, le potier et professeur André Lacroix a besoin d’une aide matérielle minimale pour être en mesure de « relocaliser » temporairement l’atelier, d’assurer la reprise rapide des activités en 2015 et planifier sa reconstruction. 

S'il y a bien une chose qui ne brûle pas, c'est le feu intérieur des artistes et artisans qui ont le courage de donner forme à leurs rêves. Nous comptons sur le vôtre et votre générosité pour aider André à passer au travers de cette période éprouvante. Un lien sera disponible sous peu pour faire un don en ligne. 

Nous invitons toute personne qui voudrait se départir de matériel de poterie à entrer en contact avec lui via la page Facebook de l’Atelier de poterie. Voici un aussi une adresse courriel: Info@atelierdepoterie.com

lundi 15 décembre 2014

Adamo chante Bécaud

Photo: Danièle Miny

Il y a quelques années La Revue de Terrebonne me donnait l'occasion de rencontrer Salvatore Adamo pour une entrevue pour le journal.

Ce fut une expérience extraordinaire. Une belle rencontre et un très bel entretien.

Aujourd'hui, j'apprends qu'il vient de sortir un nouvel enregistrement: Adamo chante Bécaud. À voir sur son site officiel et à entendre des extraits.

Viendra-t-il au Québec sous peu pour présenter son nouvel album? À suivre. Et si je pouvais faire une autre entrevue avec lui, j'en serais ravie!

Salvatore Adamo - photo prise à l'occasion d'un article paru dans La Revue de Terrebonne - (Photo: Danièle Miny)


Qui est Gilbert Bécaud: site

vendredi 12 décembre 2014

Qui suis-je?

Texte - auteur inconnu, et si il se reconnaît, me contacter pour inscrire son nom sous ce texte.

Je suis le grand voyageur du monde

J'ai voyagé du Nord au Sud, sur toutes les latitudes et longitudes
... en traineau, à dos de chameau, à cheval, par tous les moyens de transport sur mer, sur terre et dans les airs; même en sous-mari, en dirigeable et en fusée spatiale.

Je suis également la plus grande Galerie d'Art du monde.
Vous y trouverez des héros et des héroïnes de la mythologie, et je peux vous montrer des gens fameux ou obscures de notre histoire: des rois et des reines, des pharaons et présidents, des princes et des princesses, des poètes et patriotes, des empereurs et explorateurs, des athlètes, des architectes, des aviateurs, des artistes et des aventuriers, des chefs de tribus, des inventeurs, des musiciens et martyrs, des dramaturges et romanciers, des Shah, des sultans, des saints et des pécheurs. 

Je suis le plus grand Musée d'Art au monde, et en même temps, la meilleure encyclopédie miniature. Je peux vous montrer des hameaux, des villes, des pays et continents, ou vous amener dans les régions les plus éloignées sur terre. Je représente des montagnes et des vallées, des océans, des fleuves, des rivières, des lacs, des chutes d'eau, des geysers, des ports, des ponts et des barrages; des canoës primitifs, des bateaux et des paquebots transatlantiques modernes, des monuments et des statues; des châteaux, des cathédrales, des églises, des mosquées, des temples et des ruines, ainsi que tous les moyens de transport, du véhicule à moteur jusqu'au dirigeable, du bateau à vapeur jusqu'à la fusée. Je couvre tous les genres de sports, d'occupations, de coutumes, les rites sacrés et les cérémonies, et presque chaque espèce d'oiseaux, d'animaux, de poissons, de fruits et de fleurs.

Je montre les horreurs de la guerre, les bénédictions de la paix, les rigueurs de l'émigration, l'affliction de la pauvreté, et le fléau de la famine. Je peux illustrer les aventures de Don Quichote, les contes de fées et les légendes de chaque civilisation. Je vous présente les symboles de notre art et de notre culture, des ressources naturelles de notre industrie, de notre commerce, de l'agriculture et de l'architecture, et de toutes les luttes de l'humanité. Je commémore des expéditions et des voyages, des découvertes et des inventions qui contribuent à notre confort.

Des millions de femmes, d'hommes et d'enfants sont passionnés à mon sujet. Ils trouvent du plaisir, de la relaxation et de l'enchantement...

Qui suis-je? (répondre à : laplumevisiteuse2@yahoo.fr)

Invitez une personne seule aux Fêtes de fin d'année

réalisation Danièle Miny -tous droits réservés


Un poème de Daniel Leblanc: aux sans-abri qui couchent au froid

Texte de Daniel H Leblanc-1997 ©
Pour les sans-abri qui couchent au froid
Merci monsieur Daniel Leblanc de la région Lanaudière (Québec-Canada), de nous laisser publier ce texte qui décrit tellement bien la douleur d'un être humain sans-abri. La réalité de plusieurs en Amérique du Nord; une réalité ailleurs dans le monde également. 



                              

 LE LONG HIVER

Le nez collé dans la vitrine
D'un vieux Café de la Catherine
J'r'garde passer l'hiver, c'est long
Quand on n'est pas dans son salon
Quand on n'est pas dans son salon
J'me rappelle même plus si j'patine
J'ai jamais fait d'taxi-bottines
J'fais pas d'snow board
J'ai pus d'skis d'fond
Je r'garde passer l'hiver, c'est long
Va donc t'faire voir à Djibouti
Ou à kèke part en Orient
Icitte, t'as rien que des ennemis
Pis ils t'haïssent en sacrament
Pis ils t'haïssent en sacrament
Même les scrappers savent pus quoi faire
Toutes les souffleuses sont essoufflées
Pis les niaiseux qui crachent en l'air
Ont pus peur d'le r'cevoir su' l'nez
Ont pus peur d'le r'cevoir su' l'nez
J' m'ennuie d'la pluie, j'm'ennuie d'l'automne
M'semble que j'serais un autre homme
Si j'pouvais boire une bonne grosse Mol
Sur la terrasse d'la Vieille École
Sur la terrasse d'la Vieille École
Arrête de m'dire que j'suis croulant
Arrête d m'dire que j'ai pus d'gutts
J'voudrais m'asseoir seul sur un banc
Pis garrocher toutes mes peanuts
Aux p'tits écureuils du Carré
Qui ont tout leur temps à m'donner
Maudit hiver qu'il va être long
Quand on n'est pas dans son salon
Maudit hiver qu'il va être long
Pis moé j'en n'ai même pas d'salon.
Daniel H. LeBlanc
© 1997


jeudi 11 décembre 2014

Harcèlement, y mettre fin

recherches Danièle Miny

Une personne vous harcèle-t-elle en vous téléphonant, en raccrochant, en trouvant votre adresse et en vous envoyant des lettres parce qu'elle a trouvé votre adresse? N'acceptez pas ce genre de choses, car on appelle cela du harcèlement. Voici un site Web où vous référez pour y mettre un terme.

Site: GRC

mercredi 10 décembre 2014

Mes voeux


Bingo! 40 000 visites!

À midi et quelques tics tacs, La Plume visiteuse recevait sa 40 000e visite sur ses pages, 40 000 pages vues. Pour un blogue peu connu, c'est un succès que je savoure ce 10 décembre 2014, un cadeau de Noël pour ce métier de journaliste-photographe que j'aime!

C'est parti maintenant pour un autre 40 000 visiteurs au cours des prochaines années.

N'hésitez pas à faire appel à la Plume visiteuse 
pour tout reportage intéressant.


Il y aura toujours une place réservée 
aux annonceurs qui trouveront 
une belle visibilité à chaque jour.

Merci aux lecteurs et lectrices qui suivent La Plume visiteuse à travers le monde.


Yvon Brisson, un grand homme


texte Danièle Miny - photo: archives Jessy Brisson (sur Facebook)



Un grand policier, sur tous les plans, est parti vers d'autres cieux, ce matin du 10 décembre 2014.

Pour La Revue de Terrebonne, j'allais le voir à ses bureaux de Terrebonne, en tant que journaliste pour avoir les nouvelles policières de la région. Il s'occupait des communications. Je conserverai toujours un bon souvenir de ce grand homme.

Condoléances à la famille.

J'ai trouvé une vidéo amateur sur sa vie.




mardi 9 décembre 2014

Un horoscope avec des expressions «savoureuses»

Robert Gareau s'est lancé dans la parution de l'horoscope quotidien, sur son nouveau blogue.

Lire ses descriptions de l'interaction des planètes et ce qui peut nous arriver -selon l'horoscope- c'est intéressant. Robert Gareau a une façon poétique et aussi terre-à-terre de livrer «le présent et l'avenir» en scrutant les astres. C'est une découverte à chaque fois et du lyrisme pas ordinaire.

Site: http://robertgareau.blogspot.ca/2014/12/horoscope-mardi-le-9-decembre-2014.html


lundi 8 décembre 2014

Aimez-vous le cirque... la Sodam en propose

source La Sodam

Le cirque, c'est fascinant. Regarder c'est beau, mais en faire, c'est mieux... c'est «trippant». 















Voici le communiqué de la Sodam, en vue des inscriptions de janvier 2015. 






Cliquez sur le communiqué pour l'agrandir.










jeudi 4 décembre 2014

MusiQualité attend vos inscriptions, 15e édition

Texte, photos et vidéos - Danièle Miny - tous droits réservés.


Le Studio Ferlandphoto était l'hôte de la conférence de presse de la Sodam/Musiqualité du 4 décembre 2014. Les médias régionaux étaient invités, La Revue de Terrebonne, le Trait d'Union et TVRM (télévision) au dévoilement de la 15e édition de MusiQualité.


Comme son nom l'indique, Musiqualité offre aux jeunes de 12 à 35 ans un entourage professionnel pour leurs premiers pas sur une scène où la chance leur sourira comme une dizaine de grands noms d'artistes qui ont vu leur carrière de chanteur et musicien naître et progresser.


Voici le contenu de la conférence de presse et toutes les modalités pour se retrouver sur les planches de MusiQualité le 5 mai 2015 au Pavillon du Grand Coteau lors du grand spectacle du 15e anniversaire de MusiQualité qui est fier également de son nouveau logo aux caractères embossés... joli!

Bon visionnement et surtout passez le mot aux personnes qui veulent s'inscrire: ça commence aujourd'hui jusqu'au 15 février 2015; les auditions se feront le 7 mars devant un jury de cinq juges professionnels du milieu musical.








D'autres infos à Sodam/MusiQualité








De gauche à droite, la dg de la Sodam, Patrica Lebel, au micro François Tétreault avec à ses côtés sa collègue Émilie Lassire Lagrange et une autre collègue de la Sodam, Marie-Êve Bellerose. Les associés de Ferlandphoto, à droite Michel Ferland et en chandail orangé Yannick Mitchell. (Photo: Danièle Miny)


Conférence de presse animée par François Tétreault, de la Sodam

                                                             MusiQualité 1 from La Plume visiteuse on Vimeo.

Les prix! avec Marie-Êve Bellerose 

                                                                                  MusiQualité2 from La Plume visiteuse on Vimeo.

Marco Calliari, porte-parole... François explique




La dg de la Sodam, Patricial Lebel, rappelle que MusiQualité a donné naissance à la SODAM, il y a 15 ans.
                                                    MusiQualité4 from La Plume visiteuse on Vimeo.

lundi 1 décembre 2014

L'enluminure

recherches Danièle Miny

L'art qui apèse, l'art qui met en valeur le contenu d'un livre:

site: enluminure

Historique du Train de l'Est

Recherches  et vidéo Danièle Miny


Quelles ont été les étapes pour concrétiser le premier départ du Train de l'Est, le 1er décembre 2014.

Site Ville de Mascouche: un train en moins d'une heure, Mascouche-Montréal.
Site: AMT
Site: Journal Métro
Site: Wikipédia
Site: Courriel Laval
Site: Southerngazette

Train de l'Est from La Plume visiteuse on Vimeo.

Le maire de Mascouche et le vp de la Commission de transport Les Moulins

Texte et vidéos Danièle Miny - tous droits réservés

Le maire de Mascouche Guillaume Tremblay et le conseiller municipal et vice-président de la Commission de Transport, Bertrand Lefebvre.


Le maire de Mascouche from La Plume visiteuse on Vimeo.


Bertrand Lefebvre2 from La Plume visiteuse on Vimeo.

Francine et Richard, les premiers voyageurs - Train de l'Est en partance de Mascouche


Texte et photos et vidéos Danièle Miny


Une femme, ingénieur, conduit le premier train de Mascouche


Avant d'écrire, je veux simplement dire que je fais ce métier de journaliste depuis tellement d'années, c'est notamment pour vivre des moments exceptionnels comme celui de ce matin où les premiers wagons du Train de l'Est se sont mis en branle direction la Gare centrale de Montréal. Un moment historique. Depuis plusieurs décennies, de nombreuses personnes et personnalités ont travaillé pour que ce service à la population soit enfin concrétisé.

Il est parti!
Le train est parti à 5h40. Les employés de l'AMT s'affairaient partout pour que ce premier départ soit exceptionnel et il le fut. Une femme conduit ce premier train. La première halte Repentigny... ainsi de suite.

Tous les médias régionaux et nationaux étaient sur le terrain, La Revue de Terrebonne, le Trait d'Union et MATV (Télévision régionale des Moulins),  ainsi que plusieurs journalistes des grands médias; tout le monde se côtoyait pour mettre en évidence l'événement du 1er décembre 2014, date historique pour Mascouche.

Les premiers
Les premiers arrivés à la gare Francine de Terrebonne et son frère Richard. Ils étaient fiers d'être les premiers arrivés. «Je suis venue chercher mon billet de train hier, dimanche, pour être certaine d'avoir une place», confie Francine. Son frère Richard, à la retraite, était content de vivre ce moment important pour Mascouche et pour les banlieues qui jalonnent les rails de ce Train de l'Est.
Un frère et une soeur, Richard et Francine ont décidé de vivre cette aventure ferroviaire en étant les premiers arrivés à la gare du Train de l'Est, ce 1er décembre 2014. Tout comme le train, ils font désormais partie de l'histoire de cette journée mémorable pour Mascouche, ainsi que plusieurs voyageurs au rendez-vous du train de 5h40. (Photo: Danièle Miny)

Francine et son frère Richard sont arrivés les premiers à la gare du Train de l'Est; le maire de Mascouche, Guillaume Tremblay fut également un des premiers à être sur les lieux. (Photo: Danièle Miny)




Ils sont arrivés à la gare du Train de l'Est de très bonne heure.


lundi 24 novembre 2014

Marianne Girard veut créer un comité de citoyens - contrer TransCanada

 Texte, photo et vidéo: Danièle Miny - tous droits réservés

Marianne Girard, à gauche qui tient la pancarte de protestation COULE PAS CHEZ NOUS a réussi à réunir en peu de temps plusieurs citoyens et citoyennes autour de son projet de création d'un comité citoyen. Accroupi, Kaleb Roy, 18 ans a pris la parole avec à la fois beaucoup d'émotion et de convictions. Un autre citoyen s'est engagé à communiquer avec les réseaux des sports pour dire que les citoyens concernés par la question ne veulent pas voir de publicités en lien avec la promotion du projet d'oléoduc. Marianne a conclu sa conférence de presse en disant que cette sortie et cet engagement sont pour offrir aux enfants une environnement sain. (Photo: D. Miny)

Elle a lancé une invitation sur ses réseaux sociaux à participer à une conférence de presse, ce lundi 24 novembre 2014, pour proposer la création d'un comité de citoyens et de citoyennes. Plusieurs citoyens, de la région qui couvre Mascouche et Terrebonne, étaient présents en signe de contestation contre le projet d'oléoduc de TransCanada. Un lundi matin très énergisant et très engageant pour Marianne Girard, militante connue qui désire que les citoyens aient une voix forte pour refuser ce projet d'oléoduc. Elle était pleine «d'énergie» et a insufflé cette envie de s'engager aux personnes présentes. Elle a lancé l'invitation aux personnes intéressées à se lever contre le transport souterrain du pétrole, notamment dans «leur cour». Elles invitent les conseillers municipaux de Terrebonne et de Mascouche, ainsi que les députés à se lever pour défendre un environnement qui ne sera pas hypothéqué.

                                                        mariannegirard1 from La Plume visiteuse on Vimeo.

                                                               Marianne Girard2 from La Plume visiteuse on Vimeo.

mercredi 19 novembre 2014

Un grand saxophoniste international

Parmi mes amis, un grand saxophoniste d'origine cubaine, professeur à l'Université de Santiago, au Chili, Miguel Villafruela.

Le voici en Argentine lors d'un de ses concerts.



Quelques informations sur le concertiste:
http://miguelvillafruela.blogspot.ca/

vendredi 14 novembre 2014

Wissem, une Tunisienne au Québec

Écrivain public (Danièle Miny), propose de suivre quelques bribes des intentions de Wissem, Tunisienne au Québec depuis presque deux ans, qu'elle livre sur quelques vidéos réalisées «live», avec la pluie, le bruit et l'espoir pour Wissem de rester au Québec et de partager son expérience de vie, sa profession dans une culture et un pays qu'elle découvre chaque jour, et apprécie.

Bon visionnement

Commentaire: laplumevisiteuse2@yahoo.fr

http://danielemin9.wix.com/minyecrivainpublic


Wissem à Montréal (Québec-Canada)  (Photo: Danièle Miny)

mercredi 12 novembre 2014

Le Frère Jérôme nous accueille...


Texte, photos et vidéos: Danièle Miny - tous droits réservés.

Une belle histoire! Une belle rencontre! Bisou fait la connaissance du Frère Jérôme, Cistercien de l'Abbaye Val Notre-Dame, à Saint-Jean-de-Matha, dans Lanaudière (Québec). Cette rencontre était  riche en émotions.

Quelque 64 ans plus tard, le Frère Jérôme est toujours moine et fier de sa vocation, comme il le mentionne dans une des vidéos ci-jointes.

Ma rencontre avec ce moine jovial, toujours à l'écoute de tous et de chacun, s'est faite à l'ACPC, il y a une quinzaine d'années, alors qu'il était sorti pour la première fois de son Abbaye (de son monastère), pour venir parler de son Chantecler, une revue-bulletin de quelques pages que des milliers de personnes recevaient sur abonnement. C'était un événement pour lui, après tant d'années d'une vie cloîtrée. Des mots gentils, des réflexions, des histoires comiques, des prières, un véritable baume pour les lecteurs! Il faisait tout lui même: la rédaction, le montage, le publipostage; il était parfois aidé d'un confrère moine. Ce fut une nouvelle bien triste pour lui et pour les abonnés quand Chanteclerc ferma ses portes.

Je n'avais pas prévenu de ma visite, et le hasard, ou la synchronicité, était au rendez-vous, car en arrivant sur le stationnement de l'Abbaye-hôtellerie, le Frère Jérôme venait tout juste de sortir pour prendre une marche. Belle rencontre. Il a tenu à ce que Bisou sorte de l'auto pour le promener et pour l'emmener visiter là où il vit, l'Abbaye. À chacune de mes visites: des moments de douceurs, d'humanité, de profondeur, et une amitié sincère qui date depuis des années. Je me fais un devoir d'aller le visiter une fois par an; j'en profite aussi pour passer au magasin pour acheter du bon fromage des «moines» et du chocolat.

Ici, quelques photos et des vidéos de cette visite qui fait du bien au coeur, tant pour ses visiteurs que pour le Frère Jérôme. Quant à Bisou, il semblait bien intéressé par sa visite des lieux.

                                                              Frère Jérôme from La Plume visiteuse on Vimeo.

L'Abbaye est beaucoup fréquentée par des personnes qui y vont pour une heure, plusieurs heures, quelques jours, de quoi vivre des moments précieux de retraite, de réflexion, d'introspection ou tout simplement de contemplation...
Le Frère Jérôme n'a jamais lâché la laisse du Bisou; il lui a fait visiter l'Abbaye. (Photo: Danièle Miny)


5 ans à St-Jean-de-Matha après des siècles à Oka.

                                                                                               FrèreJérôme2 from La Plume visiteuse on Vimeo.
Une association est venue à l'Abbaye avec un groupe de jeunes qui éprouve quelques soucis de dépendances à certaines substances; le calme, l'environnement, l'accueil, les lieux et l'écoute, ont sans doute apporté quelques pistes de solution et d'espoir.

L'intérieur du monastère
Bisou écoutait «religieusement» toutes les explications du Frère Jérôme, lors de la visite. (Photo: Danièle Miny)
La bibliothèque

                                        
                         FrèreJérôme3 from La Plume visiteuse on Vimeo.

Lire, nourriture de l'âme!


À la réception de l'Abbaye
En entrant à l'Abbaye, à la réception, le Frère Jérôme a présenté Bisou au Frère Marcel. Une belle rencontre.
(Photo: Danièle Miny)



Bisou à la chapelle
Bisou a respecté ces lieux de prière, de retraite, de réflexion, en accompagnant le Frère Jérôme, même à la chapelle! La visite s'est terminée au réfectoire où Bisou a eu droit à un grand bol d'eau de source bien fraîche et un biscuit. Merci Frère Jérôme pour ce merveilleux accueil et cette visite! À l'an prochain...

                                                                                                FrèreJérome4 from La Plume visiteuse on Vimeo.


Le Frère Jérôme en méditation
Quelques minutes avant lui, une personne venue passer des moments de retraite était assise sur ce banc; une vue panoramique pour entrer en profonde méditation. 


                                                      FrèreJérôme5 from La Plume visiteuse on Vimeo.



Un cadeau à se faire ou à donner
Je ne pense pas manquer de respect en suggérant à qui que ce soit qui lit cet article d'ajouter à la liste de cadeaux (anniversaires, départ à la retraite, Noël... ou toute autre occasion), quelques jours à l'Abbaye. Un moment pour se retrouver soi-même, pour réfléchir, pour sortir du quotidien, pour vivre ses attentes intérieures.


dimanche 9 novembre 2014

Antoine redonne vie aux livres

Texte et vidéos: Danièle Miny -tous droits réservés

Un livre, c'est un bijou. D'autant que l'époque est dirigée vers les publications numériques, de plus en plus, donc posséder des livres, des livres anciens qui ont subi les affres du temps, les relieurs, très peu nombreux, sont des métiers à mettre en valeur, car eux-mêmes mettent en valeur des couvertures fatiguées, des pages usées...

Dans le Vieux-Terrebonne... Antoine Lincourt

Il a installé un petit atelier où à sa portée il trouve tout ce qu'il lui faut pour faire renaître les livres qui ont souffert du temps. Antoine, au 191, rue Saint-André, Vieux-Terrebonne, redonne une nouvelle apparence aux livres, avec minutie. C'est un artiste, de toute évidence. Mais aussi un passionné de lecture. Tout en faisant son travail quasi d'orfèvre, il s'arrête aux pages qu'il lit avec attention pour y découvrir des secrets et parfois y voir des petites retouches à leur faire pour les rendre tout comme avant ou presque.

Il peut avoir dans ses mains des livres qui datent du 19e siècle. Il leur porte un grand intérêt. Manipuler des oeuvres en soi est une véritable passion pour un des membres de cette illustre famille de Terrebonne.

Un cadeau à faire: restaurer une édition unique, un livre de famille... Antoine le fait de main de maître!

Un numéro de téléphone pour une nouvelle couverture à vos livres anciens défraîchis: 438 763-5887.

Antoinerelieur from La Plume visiteuse on Vimeo.

Antoine Lincourt, relieur dans le Vieux-Terrebonne from La Plume visiteuse on Vimeo.

Mathieu Bellemare, Chants des marais et des morts

texte, photos: Danièle Miny - tous droits réservés

Mathieu Bellemare from La Plume visiteuse on Vimeo.

Voici une vidéo (malheureusement pas très claire car pour permettre une ambiance favorable à l'univers des contes de monsieur Bellemare, il fallait baisser les lumières), mais le contenu donne une belle idée d'une des histoires de ce conteur, chanteur, auteur, compositeur et illustrateur.

Mathieu Bellemare from La Plume visiteuse on Vimeo.


L'ambiance y était. Mathieu Bellemare avaient demandé à ses invités au lancement de son livre-disque, Chants des MARAIS et des MORT de porter une tenue des grands soirs de lancement liée à l'environnement des histoires qu'il a écrites, accompagnées de musique parfois sombres et lugubres.
Son livre-disque marquer les esprits des gens. (Photo: Danièle Miny)
La plupart des convives ont pris l'invitation à la lettre et se sont vêtus de beaux atours «noirs», un peu à la Victorienne. Comme ce couple totalement sorti d'une autre époque, mais bien présent à la soirée du 8 novembre 2014 au Collège Saint-Sacrement, dans les salles voisines de la Chapelle, y compris cette chapelle d'une autre époque aussi.

Des gens élégants habillés de noir et d'époque, ici ils ont eu la gentillesse de poser pour
La Plume visiteuse, Syndia et David. (Photo: Danièle Miny)

«Enfant» de la région Les Moulins, comme il le raconte dans la vidéo ci-jointe, il écrit des histoires qui, vraisemblablement, selon lui, sont arrivées... arrivées ici, ailleurs; ses propos couvrent très certainement des situations qu'ils décrient.

Certes, l'environnement est sinistre, mais le poids du talent de Mathieu Bellemare porte bien l'ensemble de cette oeuvre qui plonge le lecteur vers des univers peu coutumiers, mais très intéressants... On veut toujours en savoir davantage... la peur au ventre... Illustrations, chants, musique, histoire, cet homme orchestre a reçu les éloges des conseillers municipaux de Terrebonne et de Mascouche, respectivement André Fontaine et Bertrand Lefebvre.

À gauche, André Fontaine, conseiller municipal de Terrebonne et son homonyme de Mascouche, Bertrand Lefebvre.
(Photo: Danièle Miny)

La chapelle où avait lieu la soirée vernissage-lancement qu'avait orchestrée Mathieu et la Sodam (sous la direction générale de Patricia Lebel et l'animateur François Tétreault), était bondée. Une conférence de presse-spectacle a été fort appréciée par le public et une projection cinématographique de l'oeuvre également.

Une conférence de presse-spectacle bien appréciée où le public nombreux assis et debout dans la Chapelle du Collège Saint-Sacrement ont goûté au génie créateur de Mathieu Bellemare et de ses musiciens. (Photo: Danièle Miny)

De toute évidence, monsieur Bellemare est sur les rails d'un grand succès. Les adultes peuvent s'asseoir dans leur fauteuil, baisser les lumières, se servir une quelconque boisson, et savourer une histoire bien illustrée tout en étant guidés par un cd qui accompagne le livre. Parfois, il faut débrancher tout appareil de technologie moderne et revenir aux choses terre-à-terre... quoique libre choix!

Bon succès Mathieu Bellemare, lauréat du prix Auteur-compositeur-interprète au concours Musiqualité 2014 de la Sodam. http://www.sodam.qc.ca/musique/musiqualite2014

Tenue d'époque oblige, François Tétreault de la Sodam animait la soirée. (Photo: Danièle Miny)

Un lancement-vernissage dès plus apprécié; les gens pouvaient acheter les illustrations de Mathieu Bellemare sur place. (Photo: Danièle Miny)

Les deux conseillers, André Fontaine et Bertrand Lefebvre ont livré un discours vibrant et senti à l'égard du talent, de la démarche et du courage d'un artiste à s'auto-produire de A à Z. (Photo: Danièle Miny)

Les deux «piliers» des débuts de la Sodam, la directrice générale, à gauche Patricia Lebel et Sylvie Gagnon, directrice de Sodam-Patrimoine, étaient au rendez-vous et pleinement engagées dans le processus de ce lancement du livre-disque de Mathieu Bellemare dans un lieu magnifique et imbibé d'histoire: la chapelle du Collège Saint-Sacrement.                      (Photo: Danièle Miny)


La cascadeuse Nathalie Girard sur la voie sociale

Texte, vidéos: Danièle Miny -tous droits réservés

Nathalie Girard n'a jamais hésité à défendre les droits des femmes qui se lançaient dans une carrière de cascadeuse. Elle nous décrit son parcours dans cette dernière vidéo de cinq que La Plume visiteuse a réalisées. Visionnez jusqu'au bout, un montage de quelques vidéos sont le résultat final de cette entretien avec madame Girard...

Son attitude à défendre les gens débouche aujourd'hui sur une nouvelle vocation et des études à l'Université. Elle reste disposée et disponible à répondre aux demandes de l'industrie du cinéma. Elle l'est également pour donner des conférences dans les écoles. On peut la rejoindre sur cette adresse de courriel: nathaliegirard@sympatico.ca

Vous pouvez laisser vos commentaires à laplumevisiteuse2@yahoo.fr

samedi 8 novembre 2014

Nathalie Girard, cascadeuse «sociale»

Texte et vidéos - Danièle Miny - tous droits réservés

«Ma maman a sauté d'un immeuble», dira à son enseignante, son fils qui était alors très jeune. L'enseignante inquiète que la maman ait commis le pire, s'informe rapidement. Surprise, «maman» était cascadeuse. Oui, elle avait sauté d'un immeuble pour les besoins d'un film où elle doublait un acteur (ou une actrice).

Nathalie Girard pourrait nous raconter de bien belles histoires vraies sur son métier de cascadeuse, pendant des heures! Elle décrit sur les quelques vidéos ci-dessous, son métier et notamment ses engagements sociaux. Nathalie a trouvé une autre vocation à l'intérieur de ses gestes périlleux... laquelle?

Bon visonnement.

 Nathalie - comment est-elle devenue cascadeuse?
Nathalie1 from La Plume visiteuse on Vimeo.

Nathalie- comment gérer ses peurs?
Nathalie2 from La Plume visiteuse on Vimeo.

Nathalie-a-t-elle eu des accidents?
Nathalie3b from La Plume visiteuse on Vimeo.

Nathalie a été une fois la doublure d'Angélina Jolie.
Nathalie4 from La Plume visiteuse on Vimeo.


Les prochaines vidéos: 
-ses engagements sociaux en lien avec son métier et ses projets d'avenir.

Pour toute information complémentaire aux reportages que La Plume visiteuse réalise: laplumevisiteuse2@yahoo.fr ou danieleminy@hotmail.com

vendredi 7 novembre 2014

Soirée de poésie dans le Vieux-Terrebonne


Texte et vidéo: Danièle Miny - tous droits réservés.


Jeudi soir à l'Aparté du Théâtre du Vieux-Terrebonne, François-René Despatis L'Écuyer recevait les poètes qui ont partagé le micro avec lui.

En même temps, François-René initiait le public aux poètes qu'ils apprécient et aux artistes en arts visuels. Une soirée instructive et inspirante.

Une peinture en «live»

Toute la soirée, une artiste peintre, Judith Boily, créait sur les mots des poésies déclamées.


jeudi 6 novembre 2014

Une cascadeuse… Nathalie

Nathalie Girard nous parlera de son travail de cascadeuse.

En attendant, voici une photo qui nous «plonge» dans un domaine bien particulier: le sien…

Suivez son histoire sur La Plume visiteuse.

Saut de Natalie Girard (Photo: courtoisie de made Girard)

mercredi 5 novembre 2014

Une recherche intérieure pour François-René Despatis L'Écuyer

Texte, photos et vidéos

Son atelier semble solidement bien attaché à sa terre natale, Terrebonne. Il est planté près des flots rapides de la Rivière-des-Mille-Îles, comme l'artiste qui s'inspire de la nature, des images et de ses réflexions intérieures profondes.

La Plume visiteuse a pénétré dans son monde de création. Le poète est fier du livre de poésies qu'il vient de publier à compte d'auteur. La première vidéo réalisée par La Plume visiteuse porte sur ce sujet.

Les points de vente pour se procurer l'oeuvre de cet artiste:

Monde à vie
Librairie Lulu
La Revue de Terrebonne
etc...

Visitez son site: www.francoisrene.com
 

PERSPECTIVES DE L'INDÉFINISSABLE
recueil de poésies de François-René Despatis L'Écuyer
francoisrene from La Plume visiteuse on Vimeo.


L'artiste explore
François-René Despatis L'Écuyer a intégré les principes de la composition des éléments qu'il choisit pour créer des oeuvres uniques. Ainsi, il peut mieux maîtriser ses thèmes sur toiles. Il épure pour mieux trouver l'essence même des couleurs et des produits qu'il utilise pour peindre.

Ici, il explique...
francoisrene2 from La Plume visiteuse on Vimeo.

«Rien n'est statique»,
dira François-René en parlant de ses oeuvres.
francoisrene3 from La Plume visiteuse on Vimeo.

«Essayez de dessiner l'amour...»,
lance François-René Despatis L'Écuyer.
francoisrene4 from La Plume visiteuse on Vimeo.

Conclusion
Cette page sur cet artiste de Terrebonne se termine sur cette question universelle et qui y répondra: «Essayez de dessiner l'amour...?»

La Plume visiteuse remercie François-René de l'avoir bien accueillie. Délicieux le cidre qui accompagna nos discussions avant d'entamer cette entrevue qui marquera les esprits libres.

mercredi 29 octobre 2014

Inter-Femmes fête ses 30 ans lors d'un souper-bénéfice


Texte, photos et vidéos Danièle Miny - tous droits réservés


Samedi 25 octobre, en soirée, quelque 170 personnes ont répondu à l'appel de l'équipe d'intervenantes et de l'administration du Centre Inter-Femmes de Repentigny, en participant au souper bénéfice soulignant les 30 ans de cet organisme bien implanté dans la région.

De vibrants hommages

La salle de réception du Centre à Nous de Repentigny était pleine. De vibrants hommages ont été rendus aux femmes qui, depuis les débuts de http://www.interfemmes.ca/, jusqu'à ce jour, se sont vouées à la cause des femmes et à leur bien-être.

Deux animatrices hors pair, la nouvelle coordonnatrice et une des intervenantes, Karine Tremblay et Nathalie Girard, ont participé au grand succès de cette soirée-hommage.

Des personnalités y étaient

Madame le maire de Repentigny, Chantal Deschamps, a participé, toute la soirée, à cette activité bénéfice. Elle a félicité les initiatives du Centre Inter-Femmes à l'intérieur de la vie quotidienne de Repentigny; les animatrices de la soirée, au nom du Centre Inter-femmes, lui ont remis un bouquet de fleurs apparemment très apprécié. Le chef de la Coalition Avenir Québec, monsieur François Legault, a lui-même souligné le travail des équipes du Centre Inter-Femmes.

Josette nous parle d'Inter-Femmes


           
                                 Inter Femmes from La Plume visiteuse on Vimeo.



L'historique du Centre Inter-Femmes par Karine Tremblay, la nouvelle coordonnatrice, avec la collaboration, à sa gauche, de Nathalie Girard, intervenante au Centre.




Le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, accompagné de son épouse, Isabelle, ont participé, avant de partir pour d'autres rendez-vous, au 30e anniversaire du Centre Inter-Femmes. (Photo: Danièle Miny)


Nathalie Girard, intervenante au Centre Inter-Femmes de Repentigny, remet ici un bouquet à Guylaine Bélanger afin de souligner les années de travail comme coordonnatrice au Centre et qui continue de participer à la vie administrative de cette organisation.  (Photo: Danièle Miny)


Madame le maire de Repentigny, Chantal Deschamps et le chef de Coalition Avenir Québec, monsieur François Legault, ainsi que plusieurs personnalités politiques (du municipal et du provincial), ont souligné les 30 ans du Centre Inter-Femmes au milieu de quelque 170 personnes. (Photo: Danièle Miny)



               
                                   Mr Legault et Josette Inter-Femmes from La Plume visiteuse on Vimeo.

Mon village: Maskinongé

 Texte et photos Danièle Miny Il y a cinq ans, je m'installais à la campagne. Je m'y suis trouvée une maison quasi centenaire où il ...